Présentation

Terres de Couleurs, association loi 1901, accompagne depuis 2012 des jeunes filles Maasaï dont les familles rejettent l'excision, culturellement pratiquée dans cette ethnie (Kenya)
Pour en savoir plus et suivre une actualité locale
allez sur : http://www.facebook.com/TerresDeCouleursMaasai

jeudi 26 septembre 2013

11 OCTOBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES (jeunes) FILLES



Quand nous lisons le texte ci-dessous nous ne pouvons qu'être convaincus 
de continuer nos actions avec conviction et tous 
ensemble dans le monde
 par la pensée et par l’Énergie investie sur ce sujet !!!



11 OCTOBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES FILLES

L’ONU a officiellement reconnu le 11 octobre comme journée internationale des filles.
Depuis 2007, PLAN lutte, à travers sa campagne internationale « Because I’m a girl » contre les discriminations faites aux filles à travers le monde.
Grâce à un long travail auprès des instances internationales, l’ONU a reconnu en 2012 le 11 octobre comme première journée internationale des filles.
Pour PLAN, l’adoption de cette journée internationale des filles est une véritable occasion d’attirer l’opinion internationale sur les discriminations et les inégalités auxquelles les filles ont à faire face et sur leurs droits.
PLAN a choisi de faire de ce 11 octobre une journée de mobilisation pour donner aux filles accès à l’éducation car il n’existe aucun instrument de développement plus efficace que l’éducation des filles.
En donnant aux filles un accès à l’éducation, nous pourrons briser le cercle de la pauvreté :
- en leur permettant en particulier de poursuivre leur éducation au-delà du primaire
- et en levant les barrières qui leur empêchent d’y accéder (mariages précoces, violences subies au sein de l’école, difficultés des familles à financer leur scolarité).
Le 11 octobre 2012 n’est que la première étape de la démarche de PLAN pour une éducation de qualité.


OBJECTIFS 2012/2016 DE LA CAMPAGNE POUR L’ÉDUCATION DES FILLES
Que 4 millions de filles aient acquis des compétences pour la vie et ont développé leur potentiel grâce à un cycle d’éducation gratuit et de qualité.
Que 40 millions de filles et de garçons vivent dans des familles et des communautés qui reconnaissent l’égalité des genres et investissent dans le potentiel des filles, autant que des garçons.
Que 400 millions de filles et de garçons bénéficient de services sociaux, de programmes publics et de lois favorables à l’égalité des genres.
Que 500 millions d’euros soient recueillis pour des programmes en faveur des filles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire