Présentation

Terres de Couleurs, association loi 1901, accompagne depuis 2012 des jeunes filles Maasaï dont les familles rejettent l'excision, culturellement pratiquée dans cette ethnie (Kenya)
Pour en savoir plus et suivre une actualité locale
allez sur : http://www.facebook.com/TerresDeCouleursMaasai

samedi 29 décembre 2012

VOEUX 2013

Pee 2013 
en-chipai 
e-seriani 
e-nyorrata

Ashe Enkaï


dimanche 23 décembre 2012

NOEL dans le MONDE ???????

A la veille de Noël je pense à tous ceux qui vont fêter, dans le partage, cet égrégore incroyable, mais aussi à toux ceux qui, d'autres religions, souffrent peut-être ...
Pour eux ce ne sont pas les cadeaux (sans intérêt)  qui vont leur donner le sourire mais nos pensées d'Amour et de Joie ..... Ajoutez vos pensées aux miennes ....
si vous le souhaitez !



Contraste alarmant dans cette différence au MONDE




samedi 15 décembre 2012

Neighbours Initiative Alliance KENYA



http://niakajiado.org/




EDUCATION FOR EMPOWERMENT

Education for empowerment
 There is need to address limited participation of the poor and vulnerable in decision making.

Objective 1: Promote community participation in decision making
Activities
 Sensitization/baraza meetings
 Production and distribution of public awareness materials
 Governance training  for inclusion of women and youth in decision making process

Objective 2: Advocacy and awareness creation on incoherent policies and laws.
Activities
 Document evidence of injustices to poor and vulnerable members of community and share with community elite, policy makers and target groups
 Establish linkages and consultative forums
 Exchange visits



Le programme d'éducation que nous mettons en place en partenariat avec eux NIA et elles (femmes Maasaï) entrera dans cette rubrique, nous attendons la programmation en Janvier 2013.


jeudi 13 décembre 2012

L'excision et la Terre Mère


La terre mère est abondance
La terre mère est féminine
Si l’on brise le féminin des femmes
La terre mère subit la même douleur

Laissons le jaillissement du féminin de la terre mère 
Donner l’abondance au monde !


(texte Maïtha Lobjois)

mercredi 5 décembre 2012

Fin du séjour de Kenny Matampash avec ....

Monsieur Loïc LE MEUR  Maire de Ploemeur en rendez-vous dans son bureau en mairie.



et que se sont-ils dit ? 
Privé ....
mais des échanges fructueux en perspective


Marché de Noël ...nous y étions !


jeudi 29 novembre 2012

Un Noël pour les Maasaï

Noël au pays Maasaï ..... ne rêvez pas... de Finlande le Père Noël ne va pas si loin.... 
et d'ailleurs pour apporter quoi ??? des cadeaux ???? 



Si encore il apportait de la nourriture, de l'eau, des vaches et .....
de l'aide pour préserver le Corps sacré des jeunes filles .....

Alors OUI il pourrait essayer d'aller jusque là bas !!!!

Trève de plaisanterie ................ !!! 
Vous pouvez aussi leur donner votre cadeau en achetant sur notre stand-chalet du Marché de Nöel au Château du Ter à Ploemeur Morbihan FRANCE  ....
les bijoux fabriqués par les femmes de la région d'Indupa (Kajiado- Kenya)


mercredi 28 novembre 2012

Les élèves de plusieurs écoles découvrent la culture Maasaï

..........grâce à Kenny Matampash et à ses exposés .............


Débat sur " l'éducation pour faire reculer l'excision" avec des étudiants des deux établissements
Lycée Colbert et Lycée Marie Lefranc à Lorient - Morbihan



Collège Jean Paul II au Ter à Ploemeur - Morbihan


Collège Saint Louis-Marie à Monfort s/meu - 35

Un fermier Maasaï chez un fermier Breton !!!

Naturellement le programme de notre association reste le combat pour faire cesser l''excision mais ....

Il est important de partager les connaissances des uns et des autres et nous avons donc mis en lien Kenny Matampash porte parole du peuple Maasaï qui pratique le pastoralisme et deux de nos proches voisins fermiers ici près de Lorient en Bretagne....

Les photos ont pas besoin de commentaires :


Un rêve de Maasaï ...pouvoir obtenir la semence de cet énorme Bull pour transférer chez lui 
Vaches de Jean-Yves R


Expérience pratique dans une autre ferme avec des vaches laitières cette fois
vaches de  Didier K

Alors que ses vaches donnent 1 litre de lait .... celles donnent presque 40 litres !!!


mardi 20 novembre 2012

L'excision, la Solidarité, les Maasaï, Kenny Matampash

La presse en parle et nos actions sont déjà des réussites...






Et pour mieux lire plusieurs solutions

Cliquer sur le document et ouvrir dans un nouvel onglet
Ou aller sur les sites presse OUEST FRANCE et TELEGRAMME

Demain la suite et aussi sur TY Télé Bretagne un chouette reportage demain

Merci de nous suivre !!!!







dimanche 28 octobre 2012

Kenny Matampash Ole Meritei - Maasaï

Soit vous le connaissez déjà et vous n'avez de hâte que de le rencontrer à nouveau
Soit vous ne le connaissez pas mais voyez passer des post avec son nom 
et dans ce cas un conseil....
Trouvez un moment pour aller à sa rencontre !

Soit vous êtes déjà allés au Kenya et vous avez vu des Maasaï ...des vrais.... 
et des faux...en club vacances !
Soit vous êtes avec ce projet .... bien en tête ....et vous vous renseignez .....

Quoi qu'il en soit vous êtes arrivés sur ce blog et prenez pour eux, Maasaï, le temps de lire les post des derniers mois pour comprendre pourquoi 
Kenny Matampash ole Meritei 

arrive en France la semaine prochaine pour 1 mois !

Photos Maïtha Lobjois - Cannet des Maures 2011



vendredi 19 octobre 2012

Semaine de la solidarité Internationale



Le Dimanche 18 Novembre 

Au Bar des Flots à Lorient de 18 h à 21 h
En présence de Kenny Matampash

Remise des fonds collectés grâce à une vente aux enchères 
de créations artistiques « Portraits » lors de l’ECNI du 01 septembre 2012 
5ème ARTDINERIES au Dolmen du Possible 

Geoffrey Oreyma a accepté de créer l’ambiance lors ce cette soirée d’ouverture 
Rencontre de l’Ougandais et du Maasaï Kenyan 

Photos Ouest France pour Geoffrey Oreyma et Maïtha Lobjois pour Kenny Matampash




Le Lundi 19 Novembre à 20 h 
3ème soirée du Festival ALIMENTERRE
Lycée Dupuy de Lôme




Film « Planète à Vendre »

D’A.Marant/CAPA Presse TV/ ARTE France de 2010/ 90’


Kenny Matampash interviendra après le film sur ce sujet de l’Accaparement des Terres




Le Mardi 20 Novembre 

De 10 h à 12 h Amphithéâtre du Lycée Colbert à Lorient

Conférence de Kenny Matampash et Extraits du film  Maasaïïtis

La Culture ancestrale Maasaï et son devenir

De 14 h à 16 h Débat sur le thème Education/Excision
Participation du Lycée technique Marie Lefranc



Le Mercredi 21 Novembre 

Au Collège Notre Dame Jean Paul II  à Ploemeur De 10  à 12 h

Conférence de Kenny Matampash sur le thème 
La Culture ancestrale Maasaï et son devenir
Extraits du film Maasaïïtis


Le Jeudi 22 Novembre

Salle Port Blanc à l’Océanis Ploemeur à 20 h 30

Conférence de Kenny Matampash sur le thème 
La Culture Ancestrale Maasaï et son devenir

Projection du Film Maasaïïtis
De Xavier Peron et Cédric Klapisch




Le Dimanche 25 Novembre

A Bécherel à 14 h30
A La Maison du Livre et du Tourisme
Conférence de Kenny Matampash sur le thème 
La Culture Ancestrale Maasaï et son devenir

Projection du Film Maasaïïtis de Xavier Peron et Cédric Klapisch


Le Dimanche 25 Novembre
17 heures 
Vente aux Enchères d’œuvres  d’Alain AUREGAN
Artiste-peintre à Becherel




Pour tout renseignement Maïtha LOBJOIS 06 62 20 47 98
https://www.facebook.com/TerresDeCouleursMaasai













lundi 15 octobre 2012

Dans l’intimité d’une femme excisée

C'est un article de ce jour ......................
voici le lien
http://baolnews.com/index.php/les-lundis-de-omar-ba/item/6756-dans-l%E2%80%99intimit%C3%A9-d%E2%80%99une-femme-excis%C3%A9e


et l'article......................


Société - On parle souvent  du drame de l’excision mais rarement de ses effets infernaux sur la vie intime des femmes qui en sont victimes....
... Pourtant des millions de mères de famille évoluent dans le silence pesant de ce traumatisme.

Coumba* fait partie de cette foule de malheureuses qui vivent au quotidien les affres de la mutilation génitale. La jeune femme est une sénégalaise de 33 ans née à Dakar. Elle est issue d’une famille qui a ses origines en  Casamance, une région du sud du Sénégal, connue pour son décor de carte postale et ses paysages idylliques.
Coumba coulait des jours heureux dans la capitale sénégalaise quand, à l’âge de 12 ans, prétextant des vacances, sa mère l’amena au village. Excitée à l’idée de voir à quoi ressemblait la contrée dont on lui chantait si souvent les louanges, le jeune fille était toute pressée de quitter Dakar.
Dès l’arrivée au village l’ambiance sembla étrange. Les conciliabules allèrent bon train comme si on voulait éviter à Coumba d’apprendre une mauvaise nouvelle. Sa surprise n’en fut que plus grande quand sa mère l’amena chez une vielle dame qui lui était totalement inconnue. Il s’agissait, en fait, de  «l’experte en ablation de clitoris». Après les salamalecs d’usage, on passa aux choses sérieuses. Alors que deux vigoureuses dames lui tenaient chacune une jambe, l’exciseuse, se saisit du couteau qui lui sert toujours pour cet exercice et sectionna brutalement le clitoris.
La violence du geste fut telle que le sang gicla violemment. Malgré les mots pour rassurer et les tentatives d’arrêter le liquide, il coulait sans discontinuer. L’exciseuse était désemparée car pour la première fois elle avait une cliente qui saignait autant. Le fait est que Coumba souffre d’une maladie, détectée il y a peu de temps chez elle, dénommée «hémophilie». Il s’agit d’une anomalie causée par une défaillance d’un des facteurs de la coagulation. Un hémophile peut se vider de son sang en un temps record à la suite d’une toute petite coupure. Que dire alors d’une blessure volontaire faite au moyen d’un instrument aussi tranchant qu’un couteau et dans un endroit si intime du corps ?
Voyant que la jeune fille perdait trop de sang les exciseuses furent prises de panique. C’est alors qu’elles décidèrent de mâcher de la kola et de l’appliquer sur la plaie ouverte. Mais rien ne semblait arrêter le flot. Alors, elles persistèrent à appliquer encore et encore le même produit, qui réussit à calmer le saignement au bout de quelques heures. Mais une infection s’ensuivit, qui rendait les déplacements de la fille plus que chaotique l’obligeant à rester cloitrée dans une case le plus clair du temps. Coumba vécut plusieurs semaines au cours desquelles même uriner était devenu une corvée. Mais on lui présentait cette douleur comme un passage obligé pour devenir une fille «entière» (sic) et pure.
Quatre ans après le passage du couteau exciseur, la jeune fille était donnée en mariage à un émigré vivant en France. C’était en 1996. Pendant quatre ans - c'est-à-dire jusqu’en 2000 – Coumba, vivant à Dakar, n’a pas vu physiquement son époux qui était en situation irrégulière dans l’Hexagone. Quand il put enfin revenir au Sénégal, il fallait organiser au plus vite la nuit de noces. Coumba aurait préféré ne jamais voir son mari car la douleur du premier rapport était la même que le jour où on lui a arraché son clitoris. En effet, en plus de lui avoir ôté cette partie considérée comme impure, l’entrée de l’appareil génital avait été obstrué au maximum pour, dit-on, empêcher la pénétration masculine. Dès lors, avant le premier rapport, une dame a dû procéder à une incision au moyen d’une lame pour frayer un passage. L’acte se fit donc sur une plaie béante.
«Depuis cette date, explique Coumba en 2012, chacun de mes rapports me fait revivre le même supplice que lors de ma première fois». Et de poursuivre avec amertume: «le plaisir sexuel dont j’entends souvent parler reste un rêve pour moi et je sais que je ne le connaîtrais jamais».
Aujourd’hui Coumba vit en France où elle a rejoint son mari depuis 2002. Elle est deveue mère de trois enfants, un garçon et deux filles. Autant dire qu’elle a tout pour être heureuse mais reste figée dans son passé cauchemardesque. «Quand la nuit commence à tomber j’appréhende », dit-elle, consciente du calvaire qui l’attend au lit. Son mal-être est d’autant plus grand que la désormais mère de famille vit avec un mari qui a une conception assez datée du rôle de la femme. Celle-ci serait au mieux un simple réceptacle et au pire un engin cantonné à la seule reproduction.
Coumba jure de ne jamais faire subir cette torture à ses filles qui ont aujourd’hui cinq et trois ans. Lors de ses vacances de 2010 à Dakar, la grand-mère a fait une tentative mais elle a été sèchement envoyée dans les filets par une Coumba désormais en guerre contre cette pratique scandaleuse.
Cette voix méritait d’être entendue au moment où certains osent convoquer la culture ou la religion pour justifier cet acte d’un autre temps.
A lundi !
Omar Ba avec Baolnews.com
*Coumba est un prénom d’emprunt



Sans commentaire .....je sais pourquoi j'oeuvre avec Terres de Couleurs ! Maïtha

jeudi 11 octobre 2012

11 Octobre Journée Internationale des Filles



l'ONU a officiellement reconnu le 11 Octobre comme 
Journée Internationale des Filles...

Le groupe Droits des Filles propose une action de mobilisation mondiale 
www.droitsdesfilles.fr




C'est aujourd'hui ne les oublions pas !!!!!

dimanche 7 octobre 2012

Terres de Couleurs a sa page Facebook

Depuis ce jour TERRES de COULEURS  Maasaï a sa page facebook

Allez nous rendre visite et partager avec vos amis !!!

Merci ......................


Terres de Couleurs - Maasaï | Facebook

www.facebook.com/TerresDeCouleursMaasai

jeudi 4 octobre 2012

Du 18 au 26 Novembre 2012 Semaine de la Solidarité Internationale

Le programme de ces 9 jours va bientôt être définitif,  
nous vous le présenterons ce week-end !
En avant première la conférence du jeudi 22 novembre
à l'Océanis de PLOEMEUR dont affiche ci-dessous



lundi 17 septembre 2012

11 Octobre Journée Internationale des Filles

l'ONU a officiellement reconnu le 11 Octobre comme 
Journée Internationale des Filles...

Le groupe Droits des Filles propose une action de mobilisation mondiale 
www.droitsdesfilles.fr

Que pourrions nous faire chacun dans notre coin ???? Regrouper des petites filles, des fillettes, et leur faire lever une affichette avec : Je suis une fille !!!! 11 Octobre !!!

par exemple .................et bien sûr les photographier...!!!!!. 

Mais me direz vous que faire de cette photo surtout chez nous en France ou semble-t-il leurs droits sont bien respectés ??? 

Simplement être de concert avec les filles du monde entier, avec toutes celles qui subissent des discriminations de tout genre !
Avec toutes celles qui ne sont pas "choisies" pour aller à l'école !
Avec toutes celles qui sont nées mais cachées, dans un certain pays que je ne nommerais pas, parce que seuls les garçons sont "attendus" !!!


Avec toutes ces petites filles, fillettes et jeunes filles qui ont subi l'EXCISION et qui ne vivront jamais comme les autres qui elles ont échappé à cette mutilation !!!!

Pour Droits des Filles c'est l'accès à l'éducation qui est encore et encore choisi pour briser ce cercle infernal  !

Et pourquoi pas dans nos écoles ce jour là une information particulière sur ce sujet ????? 
Mesdames, Messieurs les enseignants nous vous le demandons !!!!!

Engageons nous !!!! 

Terres de Couleurs vous donne rendez-vous .............. pour nous faire parvenir vos photos ..........email : terresdecouleurs@hotmail.com

(photos à venir ) Merci d'avance

mercredi 12 septembre 2012

Des chanteurs engagés..... Non à l'excision

Paroles de la chanson Non à L'Excision :
de TIKEN-JAH-FAKOLY

Elles sont venues les femmes
Avec un grand couteau
Elle a bien cru
qu'elle allait Y laisser sa peau

Et puis ce matin
Il a fallu qu’elles entrent
Pour couper une fleur
Cachée sous son ventre

Non à l'excision !
Non à l'excision !
Ne les touchez plus elles ont assez souffert

Un homme est sur son ventre
Son corps ne répond même pas
Elle voulait bien qu’il entre
Mais elle ne ne le sent même pas

Il est juste là, juste là
Pour semer sa graine
Mais ce champ qu'il laboure
Est une bien triste plaine

Non à l'excision !
Non à l'excision !
Ne les touchez plus elles ont assez souffert

Non à l'excision !
Non à l'excision !
Ne les touchez plus elles ont assez souffert

On lui a coupé la peau
Peut-être qu’ils la vendent
Comme un morceau de viande
Un si petit morceau

On lui a coupé la peau
Juste un bout de son corps
Ils ont pris dans son île
Le plus beau des trésors

Non à l'excision !
Non à l'excision !
Ne les touchez plus elles ont assez souffert

Non à l'excision !
Non à l'excision !
Ne les touchez plus elles ont assez souffert


Tiken Jah Fakoly - Non A L'Excision - YouTube

Merci à Ticken Jah Fakoly et à Geoffrey Oreyma que vous pourrez aussi voir sur la vidéo (à gauche)

www.youtube.com/watch?v=95rXGts_VeM
30 nov. 2009 - 5 min - Ajouté par TikenJahFakolyVEVO
Music video by Tiken Jah Fakoly performing Non A L'Excision. (C) 2007 Barclay.


La vidéo est visible sur le net  (faire copier coller sur le lien et le poser sur un moteur de recherche.........

Tiken Jah Fakoly - Non A L'Excision - YouTube





lundi 10 septembre 2012

Forum des Associations Ploemeur 56 Fr

Nous y étions, nous avons parlé des jeunes filles maasaï et de l'excision...
Echange très intéressant avec un jeune homme, insistant sur le langage, sur les mots utilisés....l'excision n'est pas une pratique culturelle, non ! c'est un rite....il a parfaitement raison !!!!






dimanche 2 septembre 2012

Scolarisation d'une jeune fille Maasaï

Compte tenu des acheteurs de tout genre, tant aux enchères des oeuvres des ARTDINERIES que des bijoux fabriqués par les femmes MaasaÏ, une année de scolarisation d'une jeune fille au Collège de Sajiloni Région de Kajiado (Kenya) est acquise depuis hier samedi 1er Septembre  !!!









Elle vient s'ajouter aux 3 déjà acquises - Reste donc 5 années de scolarisation à couvrir !!

Pour les 9 jeunes filles du Collège qui pourront ainsi continuer leurs études, échapper au mariage "organisé" et par là même à l'excision........

Merci pour vos dons, adhésions ( sommes 32 adhérents - 50 seraient mieux...) et participations à toutes nos actions de Novembre prochain...durant le séjour de Kenny Matampash.

Sans oublier le Week-end des 8 et 9 Septembre lors du Forum des Associations voir message du 19 Aout dernier.





vendredi 31 août 2012

Demain Soyez présents !!! au Cruguélic en Ploemeur


Si vous hésitez encore pour venir ce Samedi 1er Septembre

Faites un tour sur le site de nos amis .....ARDINERIES .... 
des Voisins de jardins

http://keroman.over-blog.com/article-artdineries-2012-les-premieres-oeuvres-109428561.html


seront à vendre ..... toutes les oeuvres données au profit 
des Jeunes filles Maasaï 

qui sont aussi tristes que ce petit garçon ....


Peinture sur Toile encadrée donnée par Alain Clément Artiste-Peintre à Languidic

Seraient-elles pensives comme la jeune fille ci-dessous ??


Toile encadrée - ciment et pigments - donnée par Patrice Charpiat Artiste Peintre à Ploemeur

Et nous accueillerons tous les artistes amateurs ou professionnels sur site à partir de 14  heures
pour recevoir leurs oeuvres !



(les artistes nous pardonneront les photos .......d'amateurs .... de leurs oeuvres !)


dimanche 19 août 2012

Après les Enchères, le Forum des associations



A peine remis de la journée du 1er Septembre au Dolmen du Possible avec les Artdineries, nous serons pour 48 heures à la salle des Sports de la Châtaigneraie à Ploemeur 56 pour vous présenter nos actions et plus particulièrement notre

Programme d'accompagnement des jeunes filles et femmes Maasaï qui rejettent l'excision

Venez Nombreux nous avons besoin de plus d'adhérents pour que vibratoirement la pensée d'élimination de cette mutilation prenne de l'ampleur ......................

et nous vendrons les bijoux fabriqués par les femmes Maasaï



mardi 14 août 2012

Rendez-vous le 1er septembre Dolmen du Cruguellic 56

Testez votre ADN artistique et solidaire

Je reviens vers vous avec ce projet solidaire !!!

Il vous reste 2 semaines pour Réveillez l’artiste qui est en vous... et son âme solidaire .....



Extraits du site : http://keroman.over-blog.com/article-theme-2012-des-artdinieries-le-portrait-96625336.html


Pour la 5e édition des Artdineries, créez et vendez une oeuvre aux enchères au profit de Terres de couleurs qui lutte contre l'excision des jeunes filles maasaï par la scolarisation. La manifestation est organisée le 1er  septembre par l‘association lorientaise des “Voisins de Jardin”, hébergée sur le site du Cruguellic à Ploemeur (56)  par l’association du Dolmen du Possible.



Jusqu’à présent, toutes les éditions se sont déroulées à Lorient, drainant un public essentiellement issu du département, mais aussi du Finistère Sud, d’Ile et Vilaine, de Loire-Atlantique et même parisien. “Certains jeunes artistes sont venus tester l’impact de leurs oeuvres sur les enchères, tout en participant à une cause humanitaire. Le concept leur plaisait.  Nous misons avant tout sur la convivialité. La journée est meublée de musique, de théâtre, de clowneries et de contes. Ceux qui y viennent une fois ont envie de revenir l’année suivante. En cas d’impossibilité, ils nous parfois laissent une oeuvre” soulignent les organisatrices. 



Cette année, les Voisins de jardin se sont rapprochés de l’association du Dolmen du Possible dont la devise est “Créer, c’est résister, Résister, c’est créer”. La 5e édition aura donc lieu à Ploemeur sur le site du Cruguellic. “L’an dernier, nous avons chacune été touchées par un déficit de public par rapport à nos estimations, sans doute à cause d’une date mal calée. Nous avons voulu unir nos efforts, nos publics et nos animations pour que cette journée ressemble à un petit festival d’initiatives citoyennes”.

Des Voisins de Jardins à l'association kenyane de nos amis Maasaï qui elle se nomme "Voisinage en actions" Neigbours Initiative Alliance, il n'y a qu'un PAS de GÉANT !!!!!

Nous comptons sur vous, plus de créateurs et plus d'acheteurs ...... c'est notre souhait du jour !




dimanche 29 juillet 2012

Une école primaire et un collège au Kenya

Bonjour à tous,

Notre programme se précise, nous avons connaissance des établissements "école et collège" avec lesquels notre association sera partenaire !

Nous avions bien défini nos intentions, restait à prendre un contact avec des établissements scolaires dont les directeurs étaient en accord avec notre programme.

C'est naturellement Kenny Matampash et son épouse Phylis qui ont établi ces contacts !

Il s'agit d'une part de l'école primaire d'INDUPA où Phylis était auparavant enseignante (Elangata Wuas à l'ouest de Kajiado) et d'autre part le collège de SAJILONI à l'est de Kajiado.


The water tank: the tale of two schools on Vimeo
vimeo.com/45976915
Here meet with the students of two schools in Kenya's semi-arid Kajiado County. ... while the students of Sajiloni Primary School have access to water through

Regardez la video ci-dessus et vous comprendrez comment vivent ces enfants - sommes ici en école primaire - nous interviendrons en collège dans ce même secteur.



Si vous allez vous promener sur Google Map vous pourrez les situer ..... à suivre pour d'autres informations.

Bon WE
Maïtha

dimanche 17 juin 2012

Un Partenariat : les ARTDINERIES

Contactés par Béatrice, via...Nadine....via Xavier ......Nous devenons partenaires de leur action 2012 !!

http://keroman.over-blog.com/article-theme-2012-des-artdinieries-le-portrait-96625336.html


5e édition des “Artdineries” :
Testez votre ADN artistique et solidaire

J'aime beaucoup ce thème !!! et Vous ???? Cliquez et découvrez....


Participez et ainsi aidez nos amies Maasaï !!!!!


Je vous en dis plus tout bientôt mais déjà vous pouvez retenir le dimanche 1er Septembre....et le dimanche 18 Novembre où Kenny Matampash recevra directement ces fonds recueillis via l'ART et le COEUR !!!









jeudi 14 juin 2012

Réveiller les consciences sur les DroitS à l'essentiel



Dans le cadre de cette semaine de Solidarité Internationale, nous organisons des actions 

lors de la Venue de Kenny Matampash, porte parole du peuple Maasaï du Kenya

Vous pouvez d'ores et déjà retenir votre soirée du Jeudi 22 Novembre 
à Ploemeur-  l'Océanis Salle Port-Blanc

Vous pouvez pianoter sur la page web du site 


lundi 4 juin 2012

Une nouvelle action locale : Vide Grenier ATAFAI

Nous avons passé notre dimanche 03 juin à parler de nos amies maasaï et de l'accompagnement que nous envisageons pour elles.....




De l'écoute et des recettes ....équivalentes au 1/3 d'une année scolaire en Internat en Collège pour 1 jeune fille et pour une année....
Nous allons devoir faire plus !!!!


ANNULE et reporté date ultérieure ////Dimanche prochain nous présenterons à nouveau les bijoux et summer kangas au Restaurant KER TOUCOULEUR à Lanester entre 11h 30 et 15 heures lors d'un apéritif -dégustation et nous comptons sur vous !!!


Merci à vous !

mardi 22 mai 2012

ERADIQUER L’EXCISION - ERADICATE EXCISION

Bonjour
Hello

Vous avez pu lire dans des articles de presse ou des sites divers les mots « COMBATTRE l’excision » ou « LUTTER contre »….
You could have read in the newspaper or on different sites the words “fighting excision” or “fighting against..”   

Il y a dans ces mots une connotation forte lié au terme « combat » auquel nous ne souhaitons pas adhérer, car pour nous, c’est tout d’abord un débordement d’amour et de compassion envers celles qui subissent ces traitements.
There is in these words a strong connotation linked to the term "combat" which we do not want to join, because for us it is first an overflow of love and compassion for those who undergo these treatments.

Bizarre ? Pas du tout …qui sommes-nous européens, suisses, américains etc….pour prétendre « combattre » une pratique qui n’est pas la nôtre ?
Strange!  You may think? Not at all…who ever we are: European, Swiss, American, etc... Who can pretend “fighting” a practice that is not ours?

Sensibiliser les foules bien tranquillement installées dans une vie plus ou moins confortable, et leur faire penser à ces JEUNES FILLES qui subissent cette mutilation séculaire en obéissance à une culture ancestrale ! OUI cela nous le ferons !!
Make the crowds quietly settled into a more or less comfortable life aware of these young girls sustaining this secular mutilation in obedience to an ancestral culture! YES, that, we will do it!

Cette pensée vibratoire est la nôtre !
This thought vibration is ours!

Ce sont EUX seuls qui peuvent éradiquer l’EXCISION…pas NOUS !
THEY are the only ones able to eradicate EXCISION ... not us.!

Leurs souhaits, leurs volontés de dire NON leur appartiennent et en aucun cas nous ne pouvons prendre leur place dans l’éradication de cette pratique mutilante. Juste les ACCOMPAGNER leur DONNER les moyens de résister à la pression familiale et culturelle des anciens.
Their wishes to say NO are their own and under no circumstances we can take their place in the eradication of this mutilating practice. Just ACCOMPANY and give them the means to resist to the cultural and family pressure from the elders!



Notre action ne se situera pas non plus dans le projet de la chirurgie réparatrice…leur donner cet espoir à elles, si loin, sans moyen, sans sécurité sociale, et dans l’optique d’une sexualité plus plaisante n’est pas l’essentiel. Cette chirurgie réparatrice est importante mais ce n’est pas notre priorité.
Our action will not lay in the proposed reconstructive surgery ... give them that hope, so far, without means, without social security, and the context of a more enjoyable sex is not the point. This surgery is important but it's not our priority .

Nous mettrons toute notre énergie à les aider à éradiquer cette pratique séculaire, pas à leur donner de faux espoirs…..
All our energy will be to help to eradicate this secular practice, not to give them false hopes

Quitte à faire de la répétition, notre accompagnement est basé sur le RESPECT du Corps Sacré de le Femme, corps créé par les forces de l’Univers et à conserver dans sa totale authenticité et complétude.
Even if that means repetition, our support is based on the respect for the Sacred Woman body, body created by the forces of Universe and to maintained in its total authenticity and completeness...

Merci de nous rejoindre si vous vous sentez…..concernés !
If you feel concerned thanks for joining us!!

Adhésion 15 euros //terresdecouleurs@hotmail.com/// pour bulletin adhésion